Les Moustiques

Les moustiques ont un rôle dans les écosystèmes mais avant tout en épidémiologie humaine et animale car outre qu’ils sont source de nuisance par les piqûres qu’ils infligent, ils sont le plus important groupe de vecteurs d’agents pathogènes transmissibles à l’être humain, dont des zoonoses. Ils sont vecteurs de trois groupes d’agents pathogènes pour l’être humain : Plasmodium, filaires ainsi que de nombreux arbovirus.

Ils sont présents sur l’ensemble des terres émergées de la planète (à l’exception de l’Antarctique), tant dans les milieux forestiers, de savanes ou urbains, dès qu’une surface d’eau douce ou saumâtre, même réduite ou temporaire, est disponible.

Vidéo piqûre de moustique : cliquez ci dessous

Plus de photos moustiques

Pour se débarrasser des moustiques

N’hésitez pas à nous écrire !

Il existe 3 types principaux de moustiques


· Aèdes dont le moustique tigre (aèdes albopictus)
· Culex
· Anophèles

Seules les femelles piquent, elles sont hématophages.
Elles pondent entre 800 et 2500 œufs et éclosion de 3 à 10 jours en moyenne.
Les Phlébotomes ne sont pas des moustiques, ils transmettent des leishmanioses.

Principaux insectes piqueurs

1 – Aèdes albopictus (moustique tigre)

La progression est lente mais inexorable. Aèdes albopictus, le « moustique-tigre », vecteur de maladies infectieuses est désormais implanté dans dix-huit départements métropolitains : Alpes-Maritimes, Alpes de Haute-Provence, Var, Bouches-du-Rhône, Haute-Corse, Corse-du-Sud, Gard, Hérault, Aude, Pyrénées-Orientales, Ardèche, Vaucluse, Drôme, Isère, Rhône, Haute-Garonne, Lot-et-Garonne et Gironde. Il y a encore cinq ans, l’insecte, arrivé en France en 2004, n’en occupait que cinq.

Evolution du moustique tigre

moustique tigre 2016
Moustique tigre 2030

Agents pathogènes : virus

Maladies mortelles transmises : dengue, chikunguya, zika ect…

Mœurs diurnes (jour)

PONT A COTE DE L’EAU et AUSSI sur le bois et dans les lieux humides (sous bois, végétaux,etc…)

1 bis – Aedes aegypti :

Agents pathogènes : virus
Maladie transmise : fièvre jaune

2 – Culex

Cycle du moustique Culex

cycle moustique

Repas du Culex

zika

Agents pathogènes : virus
Maladies transmises : fièvre jaune et encéphalite japonaise

· PONT DANS L’EAU
· ACTIVITE NOCTURE

3 – Anophèles

Agent pathogène : plasmodium

Maladies transmises : paludisme et filarioses

– PONT DANS L’EAU

– ACTIVITE NOCTURE

Cliquez pour en savoir plus :

Articles Paca ARS

Articles Le Monde

Articles Info moustique tigre

Phlébotome : cet insecte ressemble à un moustique

Le phlébotome : vecteur de maladies graves voire mortelles chez l’homme et le chien comme la leishmaniose.
Seules les femelles piquent. Elles apprécient les mammifères, dont l’Homme, ainsi que les oiseaux. La piqûre est courte et répétée. En effet, très craintif, le phlébotome femelle s’y reprend souvent à plusieurs fois pour ingurgiter le sang dont il a besoin.
Les phlébotomes ont des caractéristiques qui les rendent très faciles à distinguer :

une couleur très pâle, une très petite taille (2 à 3 mm), des yeux noirs, 2 antennes à 16 segments qui sont velues, des ailes velues, un thorax bossu et une longue trompe proportionnellement à leur taille.
Cycle de vie : environ 30 jours

Vous voulez protéger vos terrasses, une résidence, les abords d’une maison,

Vous êtes un particulier, un professionnel (agences, syndic, copro, bailleurs et…)

Nous vous proposons de mettre un plan de lutte comme ci dessous :
· des traitements BIO : sans aucun pesticide

– Pièges à larves

– Pièges à adultes

– Pièges Lampe UV à plaques de glu DESINSECTISEURS

– Traitement Bio des gites larvaires

· Des traitements classiques pour pulvérisation ou thermo nébulisation

Quels que soient les moustiques, il n’y a pas d’actions efficaces en 1 SEUL traitement.

L’idéal est une action tous les 15 jours au maximum 1 fois par mois

Actions pour une saison d’AVRIL à OCTOBRE

1. Nébulisation avec l’atomiseur

a. Tous les 15 à 20 jours

b. Toute la saison (d’avril à octobre)

2. Pulvérisation pourtour des portes et fenêtres

3. Piège à larves extérieur

4. Pièges à adultes

Sur prise électrique 220 et recharges tous les mois

5. Protections des terrasses, lieux de vie etc.…

a. Diffuseurs de pyrèthres naturels

b. Désinsectiseurs à plaques de glu

6. Traitement des gites larvaires

Larvicides dans flaques et retenues d’eau traitement BIO

Gites larvaires